Le fonds mondial Education Cannot Wait (ECW), dédié à l’éducation dans les
situations d’urgence et les crises prolongées, a renouvelé son financement à
l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés au Mali à hauteur de 2.5 millions de
dollars, afin d’appuyer les interventions du Gouvernement malien au profit des
enfants déplacés de force dans les régions les plus affectées par l’insécurité et les
conflits.

À travers le nouveau programme d’éducation pluriannuel du fonds international Education
Cannot Wait, d’une durée de trois ans, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés au
Mali soutiendra près de 20 000 enfants réfugiés, rapatriés et des communautés hôtes, pour
leur permettre d’accéder à une éducation inclusive et de qualité, dans les régions les plus
affectées par les conflits et l’insécurité au Mali.
Les interventions prévues dans le cadre de ce programme permettront d’améliorer l’accès
à l’éducation à travers le renforcement des infrastructures éducatives nationales, la mise
en place de programmes d’éducation accrédités, une assistance financière aux familles
les plus vulnérables, la distribution de matériel et fournitures scolaires, ainsi que
l’organisation de séances de sensibilisation autour de l’importance de l’éducation dans le
développement des enfants.
Le programme veillera également à soutenir les écoles et les enseignants dans la provision
d’une éducation de qualité, grâce notamment à la distribution de supports pédagogiques,
l’organisation de formations spécifiques pour le personnel éducatif, et l’amélioration des
programmes d’alimentation scolaire à travers les comités de gestion scolaire, qui seront à
leur tour renforcés.
Ce financement s’ajoute à une contribution de 750 000 dollars versée au HCR Mali par
Education Cannot Wait en 2020, pour un projet ayant permis d’assister plus de 20 000
enfants réfugiés, déplacés internes et des communautés hôtes en réponse à la pandémie
COVID-19. Centré sur des activités d’éducation à distance et de renforcement des
installations d’eau et d’assainissement dans les écoles et les communautés, ce projet a
permis non seulement d’assurer une continuité éducative en fournissant des milliers de
radios solaires et de kits scolaires aux enfants bénéficiaires et en formant plus de 120
personnels enseignant, mais également d’améliorer les infrastructures scolaires par la
construction de pompes d’eau à énergie solaire et l’installation de centaines de stations de
lavage des mains, afin de permettre aux élèves de retourner à l’école en toute sécurité.
« Nous sommes reconnaissants envers Education Cannot Wait pour cette contribution qui
consolidera davantage les efforts du HCR dans sa réponse à l’urgence au Nord et au

LIEU
Bamako
DATE
25 janvier 2021

LIEU
Bamako
DATE
25 janvier 2021

2
Centre du Mali. Elle tombe à point nommé avec le renforcement de notre présence dans
la région de Ménaka, qui accueille depuis 2020 le plus grand nombre de réfugiés dans le
pays » a déclaré Pierre Camara, Représentant adjoint du HCR au Mali.
À l’heure actuelle, plus de 1 300 écoles sont encore fermées au Mali à cause des attaques
et de l’insécurité, représentant 15% du nombre total des écoles dans le pays, et affectant
ainsi 403 200 enfants d’âge scolaire, parmi lesquels se trouvent des milliers d’enfants
réfugiés, rapatriés et déplacés internes. Les raisons principales de ces fermetures sont les
menaces proférées par les groupes armés, visant directement les écoles, les élèves et le
personnel enseignant, ainsi que l’insécurité générale persistante. Par ailleurs, les régions
du Nord et du Centre du Mali demeurent les plus affectées par ces fermetures, dont les
principales sont les régions de Ménaka (40% des écoles), de Mopti (36%) et de Kidal
(34%).
Au Mali, les enfants représentent plus de 57% des réfugiés et 62% des déplacés internes.
L’éducation est un des domaines prioritaires de la réponse du HCR au Mali, en lien avec
sa Stratégie de Protection pour le Sahel. Ce programme pluriannuel permettra ainsi de
contribuer à la protection de milliers d’enfants en leur permettant d’accéder à une éducation
adéquate dans les zones les plus reculées du pays.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici